0 In Humanity Boost/ Je suis vous

L’adultère plus vrai que nature

Ces dernières semaines j’ai du mal à prendre le temps de faire tout ce dont j’ai envie.
Ma To Do List de choses à faire ne cesse de s’agrandir que ce soit en nombre de livres à lire, d’articles à rédiger, de travail à faire ou encore de séries à regarder. Je n’ai pas encore commencé House of cards ni Daredevil mais je suis à jour dans mes séries du moment Empire & Awkward.

Si vous avez lu ma description, j’ai tendance à penser que les séries sont des sectes.
Elles parlent de sujets divers, abordés de façon différentes et m’aident énormément à remettre en question ma façon de penser et à me remettre moi-même en question. Et puis les personnages deviennent rapidement mes potes.

En visionnant le dernier épisode d’Awkward j’étais totalement en état d’euphorie. Je rêvais, entre autre, de rencontrer quelqu’un qui m’aime assez pour me dire qu’il me soutiendrait qu’importe mes choix si ceux-ci contribuait à mon épanouissement et à mon bonheur.

Ce genre de relation où chacun n’est pas la moitié de l’autre mais bien la personne qui te rappelle que tu es entière et te pousse à aller plus loin.

Et puis mon frère est venu me parler d’une série qu’il venait de découvrir et qui l’avait bouleversée…

Docteur Foster…

DocteurFoster2 - BlueVelvetWorld

Dis comme ça, c’est sûr que ça n’envoie pas du tout du rêve, on s’attend à une série portée sur le milieu médical et je vous avoue que j’ai énormément de mal lorsqu’il est question de bistouri et autres instruments de ce genre.

Il m’a raconté le synopsis : une famille en apparence heureuse, un couple avec un enfant qui nagent dans le bonheur dans leur jolie maison… Jusqu’à ce que la vie de cette femme, le docteur Foster, bascule lorsqu’elle apprend que son mari entretient une liaison avec une jeune femme depuis plusieurs mois…

Non non, attendez ! Ne partez pas tout de suite ! Moi aussi j’ai horreur des séries où les femmes sont des victimes qui pleurent pour récupérer leur homme car elles sont persuadées qu’elles ne sont rien sans eux et ne se définissent que par leur couple.

Justement c’est là qu’est toute la différence. Alors que tout semble s’acharner contre elle, que tout son petit monde s’effondre, Gemma Foster entretient la parfaite illusion de l’épouse comblée. C’est une femme intelligente, indépendante et déterminée qui tente de faire face à la trahison de son mari. Elle démontre la force dont font preuve de nombreuses femmes dans la vie réelle. Des femmes qui, face à l’adultère de leur partenaire, savent tout de même tenir les apparences d’une main de maitre.

Même si on sait à quel point la vie peut nous ravager on oublie souvent que l’on ne maîtrise pas tous les éléments et que l’on doit faire avec ce que la vie nous donne. On doit parfois prendre des décisions sans forcément savoir si elles sont les bonnes… Mais ce qui est sûr c’est que l’on doit avancer quand même qu’importe la situation.

Cette série m’a fait énormément réfléchir sur la place que l’on accorde aux gens dans notre vie.

Comment peut-on à ce point détruire les gens que l’on aime, qui nous aime ?
Comment peut-on laisser le pouvoir à quelqu’un de détruire notre vie ?
Comment peut-on se permettre de juger des personnes sans savoir à quoi elles doivent faire face au quotidien ? Y compris nos proches ?

Mais également sur le principe de la fidélité.
Qu’est-ce que la fidélité dans un couple ? Est-ce une obligation ?
Doit-on accepter les infidélités ? Font-elles parties de l’histoire des couples ?

Je ne sais pas si cette série m’a prise aux tripes parce que j’ai été à la place de la femme trompée ou si c’est parce que Surannes Jones est une très bonne actrice mais je vous la conseille fortement.

GemmaFoster - BlueVelvetWorld

Et parce qu’elle fait un carton sur BBC… D8 la diffuse dès ce soir…

Oserez-vous vous remettre en question ?

Amandine Dorize.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply